Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 

Image flottanteHISTOIRE

Etymologie
Au début du Moyen-âge, création du village " de Monilis " dépendant du Comté de Sault qui deviendra " Monjeu " au XVIIIe siècle et " Monieux " au XIXe siècle.

Armoirie
Description " d'argent au loup ravissant d'azur à la bordure de gueules "

Origine : l'Armorial général a retenu le loup de la famille d'Agoult, auquel la Commission d'héraldique ajoute comme "différent" la bordure. modification adoptée par le Conseil Municipal en avril 1983.

A 650 mètres d'altitude, la commune de Monieux est étendue sur 4712 ha et composée de plusieurs hameaux et lieux-dits.
Le village est dominé par les pans de murs d'une tour de guet carrée médiévale reliée au village par une enceinte dont il reste d'importants vestiges.
En contrebas, " La Nesque ", rivière indissociable de l'histoire de Monieux et des Gorges de la Nesque. Les abords de cette rivière attirèrent les populations primitives car elles ne manquaient pas d'avantages : grottes, forêts giboyeuses, poissons, etc… Celles de l'époque Moustérienne (paléolithique) s'installèrent à l'abri sous roche du Bau de l'Aubésier dont la fouille a permis de recueillir un intéressant et important matériel lithique et de nombreux ossements d'animaux : loup, ours brun, bouquetin, grand bœuf. Les néolithiques poursuivirent l'occupation et l'abri du Castellaras à livrer des restes de céramique et une riche industrie lithique osseuse.

A la fin du XVIIe siècle, l'industrie locale de Monieux est celle du bois.
En 1692 vivaient dans le bourg 8 menuiseries, 3 tourneurs, 2 tonneliers et 3 scieurs de long. A la même époque, la commune comptaient 20 tisserands. Il reste le long de la Nesque quelques beaux moulins.

Evolution démographique
1962 : 139 habitants
1968 : 151
1975 : 122
1982 : 171
1990 : 158
1999 : 250
2008 : 331